La femme qui fuit

La femme qui fuit Ana s Barbeau Lavalette n a pas connu la m re de sa m re De sa vie elle ne savait que tr s peu de choses Cette femme s appelait Suzanne En elle est aux c t s de Borduas Gauvreau et Riopelle qu

  • Title: La femme qui fuit
  • Author: Anaïs Barbeau-Lavalette
  • ISBN: 9782923896502
  • Page: 245
  • Format: None
  • Ana s Barbeau Lavalette n a pas connu la m re de sa m re De sa vie, elle ne savait que tr s peu de choses Cette femme s appelait Suzanne En 1948, elle est aux c t s de Borduas, Gauvreau et Riopelle quand ils signent Refus Global Avec Barbeau, elle fonde une famille Mais tr s t t, elle abandonne ses deux enfants Pour toujours Afin de remonter le cours de la vie de ceAna s Barbeau Lavalette n a pas connu la m re de sa m re De sa vie, elle ne savait que tr s peu de choses Cette femme s appelait Suzanne En 1948, elle est aux c t s de Borduas, Gauvreau et Riopelle quand ils signent Refus Global Avec Barbeau, elle fonde une famille Mais tr s t t, elle abandonne ses deux enfants Pour toujours Afin de remonter le cours de la vie de cette femme la fois r volt e et r voltante, l auteur a engag une d tective priv e Les petites et grandes d couvertes n allaient pas tarder.Enfance les pieds dans la boue, bataille contre les petits Anglais, prise d un directeur de conscience, fugue vers Montr al, fr n sie artistique des Automatistes, romances folles en Europe, combats aux sein des mouvements noirs de l Am rique en col re elle fut arracheuse de pissenlits en Ontario, posti re en Gasp sie, peintre, po te, amoureuse, amante, d vorante et fant me.La femme qui fuit est l aventure d une femme explosive, une femme volcan, une femme funambule, rest e en marge de l histoire, qui traversa librement le si cle et ses temp tes Pour l auteur, c est aussi une adresse, directe et sans fard, celle qui blessa sa m re jamais.

    • Best Download [Anaïs Barbeau-Lavalette] ✓ La femme qui fuit || [Christian Book] PDF ☆
      245 Anaïs Barbeau-Lavalette
    • thumbnail Title: Best Download [Anaïs Barbeau-Lavalette] ✓ La femme qui fuit || [Christian Book] PDF ☆
      Posted by:Anaïs Barbeau-Lavalette
      Published :2018-05-10T16:34:42+00:00

    1 thought on “La femme qui fuit”

    1. Told in the form of second person the story is written in little vignettes of beautiful prose and interspersed with some of Suzanne's poetry. It is largely a fictional account but loosely based on some factual information gathered by Suzanne's granddaughter trying to collect whatever threads of info of a grandmother who was mostly absent and distant, a grandmother who she only met a few times. This is a brave attempt to piece together the past and what she uncovers is an interesting and complex [...]

    2. Une deuxième lecture en vue de mon club de lecture ce soir. Je suis toujours aussi touchée par la simplicité, la douceur, la sensibilité et la profondeur de l'écriture de l'autrice. Davantage pressée par le temps, je n'ai pas pu le déguster comme lors de la première lecture. Or, à chaque page, j'étais frappée par les mots qui se déposaient doucement sur les pages et par la voix délicate de la narration qui existait dans ma tête. On a l'impression de soulever un coin de rideau pour [...]

    3. Wow ! À lire autant pour l'aspect historique qui nous fait découvrir les créateurs du Refus Global que pour l'histoire déchirante d'une femme qui décide d'abandonner ses enfants. Malgré ce geste impardonnable, on arrive à s'attacher à cette femme et la comprendre en partie.

    4. ayearofbooksblog/2018/02/Suzanne was a beautifully written, creative fictional story of the author's maternal grandmother. She researched, imagined and pieced together a life lost to her family. She wrote the story trying to recreate her grandmother's life after discovering a selection of pictures after her death in 2009.This novel was written in French by Anais Barbeau-Lavalette and later translated into English by Rhonda Mullins. I am happy that it was part of the Canada Reads 2018 long-list o [...]

    5. Ouf! Que c'est beau! J'ai été profondément émue (lire «j'ai pleuré») par le récit de cette femme, Suzanne Meloche, grand-mère de l'auteure: elle a vécu une vie remarquable, fascinante, une vie remplie, qui ferait l'envie de plusieursis les sacrifices ont été douloureux pour elle, pour les autres et surtout pour ses enfants. (Le récit de François m'a arraché le plus de larmes) Enfin, l'écriture est superbe; le ton, juste. Celui-ci exprime le reproche fait à cette femme mais, en m [...]

    6. On a partout entendu la proposition : l'auteure a engagé une détective privée pour tenter de rassembler les morceaux de la vie de sa grand-mère qu'elle n'a pas connue, Suzanne Meloche (devenue Barbeau). Cette femme, qui a côtoyé les signataires du Refus global, a aussi choisi d'abandonner ses enfants afin de se consacrer à sa vie d'artiste. Anaïs Barbeau-Lavalette crée donc une œuvre entre invention et biographie pour recomposer l'existence de cette femme, dit-elle, « explosive », « [...]

    7. "Ainsi, tu continues d'exister. Dans ma soif inaltérable d'aimer. Et dans ce besoin d'être libre, comme une nécessité extrême. Mais libre avec eux. Je suis libre ensemble, moi."** Magnifique extrait tiré du roman "La femme qui fuit"Chronique : bookivores.over-blog/2017/

    8. Il n'est jamais trop tard pour lire La femme qui fuit d'Anaïs Barbeau-Lavalette. C'est un roman magnifique qui m'a bouleversé et qui, je le sens, m'habitera longtemps. Sans aucun doute ce que j'ai lu de plus beau et puissant en 2015.

    9. Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre en 24h et celui-là fait partie de ceux la. Je n'avais entendu que des éloges sur ce livre, maintenant je comprends. Un style d'écriture tout à fait unique, une histoire extrêmement touchante et troublante Je m'en vais de ce pas écouter le documentaire Les enfants du refus global, de Manon Barbeau, fille et victime de la femme qui fuit

    10. De la belle ouvrage. L'auteure est vraiment talentueuse. Elle reconstitue en l'imaginant, mais en se fondant sur des faits réels, l'histoire de sa grand-mère qu'elle n'a pas connue.Tout est savoureux et satisfaisant: la langue juste et riche, les informations historiques et les analyses psychologiques, les images et les figures de style évocatrices. Beaucoup d'intensité, notamment à cause des quelques évocations sexuelles bien placées. On sent bien l'intensité de l'auteure à travers tou [...]

    11. Tu as une vie. Tu la portes comme un déguisement léger. (p. 178)Beaucoup aimé ce portrait un peu inventé & beaucoup rabouté de la grand-mère de l'auteure, une femme évanescente qui a essayé, de façon explosive & maladroite, de fracasser les carcans de son époque. Ce que j'ai trouvé le plus réussi : la succession de petits tableaux ; l'écriture fine ; le refus d'explications psychologisantes (merci seigneur) ; l'emphase mise sur les années formatrices. &, bien sûr, ça [...]

    12. C'est magistral. Une écriture sans détour avec des phrases simples qui trahissent parfois beaucoup de souffrance.

    13. Loved the writing in this book. It was pure poetry and I couldn't put the put it down. And surprisingly even though it was a biography, it was a real page turner. It is a fictional account of the author's grandmother, who was in the public eye and then vanished. The author hired a private investigator to help fill in the blank spaces - partly out of personal curiosity about her familial ties and also because she understood she had the makings of a great story about a strong woman who lived a lif [...]

    14. Roman magnifique. Qui ouvre sur l'histoire du Québec, sur la situation des femmes dans les années 1940-1950, sous le régime duplessiste, sur le parcours d'une femme écartelée entre le désir intransigeant, absolu, de liberté, à une époque où le corps féminin est l'objet d'une contrôle social répressif, et le besoin d'appartenance à une communauté, besoin de reconnaissance, besoin d'être acceptée telle qu'elle est, telle qu'elle veut se faire. L'échec familial de Suzanne Meloche, [...]

    15. Une lecture en-dehors de ma zone de confort. Une belle découverte. Un récit en douceur et bouleversements. La narration à la deuxième personne, singulière au début, nous embarque dans le désir de l'auteure de se recréer cette femme. Plus que la voix de l'auteure, par contre, c'est le souhait sous-jacent de donner parole au mutisme de sa mère sur le sujet qui m'a accompagnée. De fille pleine de promesses, on plonge lentement dans les désillusions et la soif de combler un vide, qui se b [...]

    16. Très beau roman. Quelle histoire infiniment triste. j'ai apprécié le côté historique avec la période de la création du Refus Global.

    17. Amazingly brilliant and poignant, this fictionalized biography of Barbeau-Lavalette's maternal grandmother shines and sparkles with darkness and fear and loneliness and love and insight. I hate Suzanne. I love Suzanne. I hate her.I don't understand her. I salute her choices.This story has much to say about feminism, about women's lives and about gender inequality. But I still come back in rage and pain to the question that can never be answered: Why did she leave?I am humbled by Barbeau-Lavalett [...]

    18. Roman puissant où l'on traverse la vie de Suzanne Meloche une femme des années 50-60 qui avait un très grand penchant artiste et probablement santé mentale instable. La narration l'a dépeint telle qu'elle était, sans jugement. Certains moments sont assez difficiles à lire, car Suzanne avait la faculté de se tenir pour (ses)?, du moins des convictions et réussissait aussi à s'autodétruire. Le vocabulaire est riche et la narration au présent est assez particulière. Bonne lecture!

    19. Plus de 80 années qui s'écoulent en moins de 400 pages. Qui racontent une longue fuite, d'une femme tout de même extraordinaire, et même si on se plaît a ne pas l'aimer, on arrive à la comprendre. Et pour ça, chapeau a l'auteure, qui raconte cette histoire si proche d'elle avec autant de nuance

    20. A real interesting perspective on a little-known artistic period in Canada, and at the same time, a tale of a dysfunctional family.

    21. Un livre bouleversant, qui m'a ému au point où j'ai laissé échapper une larme ou deux alors que j'étais assise entourée de gens dans le train, au point où j'ai pleuré franchement en racontant à quelqu'un d'autre l'histoire de Mousse et de François, une fois ma lecture terminée. Le ton est franc, direct. Le récit est d'autant plus touchant qu'il raconte une histoire tristement/joyeusement vraie. L'auteure survole des épisodes marquants de l'histoire québécoise, canadienne et améri [...]

    22. Quel beau texte. En même temps, quelle tristesse. Un portrait sans complaisance, mais non dénué de compassion de Suzanne Meloche, poétesse et artiste peintre, qui a abandonné ses deux enfants (dont l'une est la mère de l'auteure) pour se lancer dans une quête éperdue d'elle-même et d'un absolu artistique. Un roman grave qui respire, avec de beaux moments lyriques. J'ai eu l'impression d'assister au processus de création d'un tableau -- Barbeau-Lavalette peint avec des mots, chapitre ap [...]

    23. Émotions fortes, belles, soignées. Comme du bonbon qu'on ne peut s'empêcher de manger. Ce bonbon est pourtant dur à avaler parfois, comme la vie qui prends des détours qui font mal. Détours qu'on suit parce qu'on ne fait que prendre ce qui passe en fuyant le présent. Ce livre restera dans ma tête, mon cœur, mon ventre longtemps. J'irai le soir embrasser mes enfants avec une petite pensée pour cette famille et me disant que la route m'a porté vers un détour rose de bonheur et que je d [...]

    24. Quel roman fantastique ! De loin une de mes plus belles lectures de l'année. On aime autant qu'on déteste la protagoniste, la grand mère de l'auteure. L'histoire est captivante et si bien écrite qu'il est difficile de déposé le roman, tellement qu'on le termine terriblement rapidement, peut-être même trop vite. C'est rare que je considère de relire un roman mais je vous garanti que je relirai cette jolie histoire terriblement touchante au moins une autre fois dans le futur.

    25. Le roman-mémoire d'Anaïs Barbeau-Lavalette est intéressant à la fois pour raconter la vie émouvante de sa grand-mère et pour ses anecdotes d'importance historique pour le Québec. Elle retrace et raconte la vie d'une femme qui fuit la permanence, qui résiste l'enracinement de la vie, et qui poursuit l'amour et la passion d'une façon improvisé comme ses écritures et peintures automatistes. À travers la langue fleurie de sa petite-fille, nous avons un aperçu important de la formation d [...]

    26. Reconstitution bouleversante de la vie d'une femme révoltée. Québécoise. Partie d'un Refus Total (Manifeste, Montreal, 1948) de la culture sévèrement catholique du Canada francophone d'avant-1967. Ecriture et peinture #automatiste, le DaDa du Québec. Mais la fuite, chaque fois repetee, devant le banal et le collectif va mener Suzanne a une vie de retraite alcoolisée a Ottawa. Une vie qui ressemble drôlement a celle de sa soeur Claire, religieuse au couvent.

    27. Devastating. Oh, what a life! A wonderfully written book. The author and the translator have done a phenomenal job of bringing Suzanne's life into sharp, urgent focus. A book which asks some fundamental questions like what it is to be a woman, a mother, an artist, all at once. This is about a woman who spends her life trying to make herself belong to something, but ends up running away from everything. How does one forgive oneself? Also, talks about issues of how her art is over-shadowed by othe [...]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *